LES PROJETS AUTOUR DE

GUENDUNE RINPOCHÉ

Détails

TSA-TSA

Il y a 20 ans, lama Guendune Rinpoché passait en nirvana et nous avons souhaité, cette année, lui rendre plus particulièrement hommage. A cet effet, nous avons décidé, entre autres, de créer des tsa-tsas qui sont de petits moulages en plâtre représentant un aspect de la manifestation de l’éveil. Celles-ci, notamment, contiennent du sel consacré par lama Guendune Rinpoché. Elles sont donc particulièrement bénies et constituent un support parfait de pratique.

Ces tsa-tsas sont un moulage d’un bas-relief représentant Guendune Rinpoché assis, faisant le moudra de l’enseignement. On peut également le voir sur le fronton du stoupa qui contient ses reliques. Les tsa-tsas sont plutôt de grande taille (20.5 cm x 18 cm) et de couleur dorée. Leur superbe apparence rend un bel hommage à ce grand maître qu’était Guendune Rinpoché.

Les dons recueillis grâce à ces tsa-tsas serviront à financer les différents projets afférents au grand temple du Bost. Ce temple fait partie des 5 éléments préconisés par le 16e Karmapa afin que le Dharma puisse s’implanter de façon durable en Occident. Le Karmapa souhaitait la création d’un temple afin qu’il puisse exister un lieu pour pratiquer ensemble, un lieu où les Trois Joyaux (Bouddha, Dharma, Sangha) puissent être vus par le plus grand nombre, un temple comme un lieu vivant, indissociable des pratiquants et particulièrement de la communauté monastique.

Grâce à l’activité et la bénédiction de lama Guendune et aux efforts de centaines de bénévoles, ce lieu, le grand temple du Bost, a finalement pu voir le jour. Des pratiques y ont lieu régulièrement, néanmoins, il n’est pas encore totalement achevé. En effet, il reste encore de nombreux aspects à mener à bien, aspects qui, pour la plupart, nécessitent des financements importants. Ces aspects concernent à la fois des travaux tels l’aménagement de l’esplanade, par exemple, et des projets artistiques comme la décoration des piliers sur le devant du temple. Les dons engendrés par les tsa-tsas seront, dans leur totalité, dédiés à la finalisation du grand temple.

Ces tsa-tsas seront disponibles pour la première fois, les 28 et 29 octobre à Kundreul Ling. Elles contiennent des substances consacrées par lama Guendune Rinpoché et, de ce fait, sont porteuses d’une immense bénédiction. Elles sont proposées comme support pour un don minimum de 70 euros. L’intégralité des dons recueillis serviront à l’avancement des finitions du grand temple du Bost, projet cher à Guendune Rinpoché.

GUENDUNE RINPOCHÉ,

LES 108 VISAGES DE LA COMPASSION

Ce projet, proposé par Michèle Boulanger et ses filles, présente une série d’aperçus de lama Guendune Rinpoché. Cet ensemble de photographies constitue en fait un double hommage. Hommage tout d’abord à Guendune Rinpoché, ce maître hautement réalisé, dont les qualités ont touché tellement de personnes. Hommage également à Bernard Boulanger, disciple et photographe d’exception qui a su saisir ces différents instants de vie, qui a su rendre compte, au-delà de l’intellect, de l’essence profonde de Guendune Rinpoché. Car, peut-être ne comprenons-nous pas la vastitude de l’esprit de Rinpoché, mais ici sa pure compassion illumine chacun des clichés pris par Bernard.

Ces photographies pourront être prochainement consultés ici, en ligne.

 

GUENDUNE RINPOCHÉ, MAÎTRE DE MÉDITATION

UN BEAU-LIVRE À PARAÎTRE PROCHAINEMENT, PAR BETTINA SECKER

Bettina Secker, mieux connue dans nos contrées comme lama Delha, a passé de nombreuses années auprès de Guendune Rinpoché. Elle présente aujourd’hui un très beau livre de photos comprenant également quelques textes. Les images, prises avec une sensibilité rare, permettent au lecteur de se relier à Guendune Rinpoché et à sa vie. D’environ 220 pages, il sera publié en 3 langues : français, allemand et anglais. Il appartient à ce que l’on appelle communément la catégorie des beaux-livres mais est d’un format moyen, facile à manier.

Un livre beau et inspirant !

BOUDDHISME EN COMBRAILLES

UN LIVRE D’YVES LE FAOU À PARAÎTRE AUX ÉDITIONS RABSEL

Un livre consacré à l’histoire de Dhagpo Kundreul Ling est en cours de réalisation.

Destiné à un large public, il devrait être publié par les éditions Rabsel dans le courant du premier semestre 2018.

Cet ouvrage a pour but de présenter la raison d’être, la genèse et le succès de l’implantation du bouddhisme en terre auvergnate. Du choc initial de deux cultures très différentes à leur rapprochement progressif, il décrira les étapes de cette rencontre féconde de l’Orient et l’Occident.

Il reviendra ainsi sur les principales étapes d’un enracinement débuté voici bientôt trente-cinq ans : rachat d’un site propriété d’Arnaud Desjardins, édifications successives des centres de retraites et des monastères associés du Bost et de Laussedat, construction du temple du Bost, décès de Guendune Rinpoché, première venue du 17e Karmapa…

Ce récit s’appuiera sur une série de témoignages d’acteurs de cette histoire, qu’ils l’aient vécue de l’intérieur ou en aient été témoins extérieurs. Ces visions croisées illustreront la lente maturation d’une rencontre, aussi riche qu’inattendue, qui aura favorisé la découverte mutuelle de deux cultures aux antipodes l’une de l’autre.

L’ouvrage sera illustré de nombreuses photos prises tout au long de l’implantation de Dhagpo Kundreul Ling dans le Puy-de-Dôme, sur les communes de Biollet et Saint-Priest-des-Champs.

 

MOSAÏQUE DES 1000 BOUDDHAS DES COMBRAILLES

Michael et Christiane Huering ont souhaité rendre hommage à celui qu’ils considèrent comme leur maître, Guendune Rinpoché. Ils ont été très fortement inspirés par la prière de Samantabhadra, qui décrit le monde et les champs purs des bouddhas comme l’infinité des atomes de l’univers, prière que Guendune Rinpoché lui-même leur avait fait connaitre.

Comme ils l’expliquent eux-mêmes : « Cette multitude, cette multiplication du bonheur dépassait tous nos concepts. Non seulement sur chaque plante, sur chaque tête, sur chaque grain de poussière, il y avait un Bouddha, mais il y en avait aussi sur chaque particule de l’infini univers. Que cela était difficile à imaginer !

Mais cela n’était pas tout, il fallait aussi imaginer que sur chacune de ces particules se trouvaient autant de Bouddhas que de particules dans l‘univers… Cela allait bien au-delà de tout ce que l’on pouvait concevoir.

Comment faire pour s’approcher d’une telle visualisation de l’inconcevable, de l’inimaginable ?

Bien sûr, Rinpoché nous enseigne qu’il est important d’essayer d’aller au-delà de nos capacités limitées mais il ajoute également de commencer là où on en est. Nous nous sommes alors dits : pourquoi ne pas commencer par la visualisation d’un seul Bouddha ? Et depuis ce jour, nous découvrons des Bouddhas partout, instants après instants. »

C’est de là qu’est né le projet d’une photo-mosaïque. La vue d’ensemble inspirée d’une photo de Bernard Boulanger, contient des milliers de clichés de statues de Bouddha, plus ou moins cachés dans la nature. Ces 25 mille détails sont le fruit de 10 ans de promenade matinale dans la merveilleuse région des Combrailles. En zoomant sur chaque image on peut y découvrir un bouddha caché. C’est ce que permet de faire le lien ci-contre.

« … j’imagine sur chaque particule de l’univers autant de Bouddhas que l’univers a de particules… » !

(Samantabhadra dans Arya Bhadracharya Pranidhana Raja)